<
>

Béton[s] le Magazine n°68est paru


Edito


E = mc2


Quel rapport existe-t-il entre la fusion thermonucléaire - l’énergie des étoiles - et le béton ? Ce n’est pas en observant notre soleil sous toutes ses protubérances que l’on trouvera la réponse… Mais plutôt du côté de Cadarache, dans les Bouches-du-Rhône. Là, l’International Thermonuclear Experimental Reactor (Iter) est entrain de faire construire - en béton armé - un complexe destiné à accueillir un tokamak. En d’autres termes, un équipement capable de reproduire, en théorie, la réaction qui se passe au cœur des étoiles : la fusion thermonucléaire. L’énergie de demain sur terre. Toujours selon ce principe, 1 m3 d’eau de mer serait en mesure de fournir autant d’énergie que la combustion de 700 t de pétrole. Ça fait rêver. En attendant, l’homme va tenter d’apprivoiser cette énergie au sein du tokamak emprisonné dans sa coque de béton [lire p. 38].

Et en parlant de coque en béton, la fission nucléaire - l’énergie utilisée aujourd’hui dans les centrales nucléaires - en demande également. Tout d’abord pour contenir le cœur radioactif de l’installation. Ensuite, pour confiner ses déchets à forte activité. Ou à très faible activité, comme c’est le cas au Centre de stockage de l’Aube [lire p. 40].

La coque en béton doit aussi servir à sécuriser les centrales pour éviter un nouveau Fukushima. Dans ce cas, le matériau intervient dans la construction de structures à l’intérieur desquelles sont enfermés les groupes Diesels d’ultime secours (DUS). Ces structures doivent résister aux séismes, aux inondations, aux tornades [lire p. 22].

Enfin, à un tout autre niveau, le béton est en passe de devenir le moyen de stockage de l’énergie intermittente. Celle issue du rayonnement solaire, en particulier. Il doit permettre la fabrication de volant d’inertie de stockage [lire p. 62].

Autant de réalisations qui ne contrediront pas la pensée d’Albert Einstein : « Nous, mortels, nous sommes immortels dans cette chose que nous créons en commun, contribuant à des œuvres impérissables ».

Frédéric Gluzicki

Directeur de la publication

 

Découvrir le magazine



ESPRIT BETON. Jacques Tissinier : à l’ombre des Cathares.

EN COUVERTURE. Le dallage industriel affirme ses spécificités.

ZOOM SUR... : Les pompes stationnaires.

FONDAMENTAUX. Le Fascicule 65 fait peau neuve.

PASSE SIMPLE. Harry Seidler : entre modernisme et lyrisme.



Close it